Tout connaître de Marie-Josée Quinn

     DÉMARCHE  ARTISTIQUE

La peinture fait partie de ma vie depuis mon enfance. Je suis née à Jonquière et une partie de ma famille provient de la Gaspésie ce qui m’a permis de me connecter avec la nature. J’ai toujours été sensible aux arts. Enfant, j’ai eu le plaisir de pouvoir prendre des cours de théâtre, de danse et de pouvoir m’exprimer à travers plusieurs formes d’art tels que la poterie, les émaux sur cuivre, la poterie, la sculpture, le métier à tisser, etc. J’ai découvert la peinture à 9 ans et j’ai décidé d’orienter mes études dans le domaine des arts. J’ai fait tout mon secondaire en option arts. J’aime faire ressortir le détail et le « petit truc unique de chaque personne ou animal que je peins. Les émotions des animaux ont des similitudes avec celles des hommes et il est intéressant de les comparer.   

Présentement, mon travail est d’être responsable de la Biobanque Canadienne sur les Troubles du Sommeil. En continuité avec mon métier,  mon coup de pinceau est fin, précis et mesuré. J’aime travailler à main levée. Je mets quelques repères sur la toile puis le pinceau fait son chemin. L’huile reste le médium avec lequel je préfère travailler. Je suis du type observatrice de tout ce qui m’entoure. Parfois, un travail de recherche est nécessaire pour réaliser des toiles et j’aime leur donner un air réaliste en gardant l’effet de la création peinte sur la toile. Avec cette pandémie, le goût de voyager s’est incrusté en moi. Pour satisfaire ce besoin, je me suis tournée vers les paysages souvent inventés ou mémorisés ou photographiés lors de voyage. Je mes suis laissée envouter par de l’eau sous toutes ces formes. J’ai donc créé des mers, des lacs, des rivières et des étangs. L’eau, cette source si puissante occupe un espace particulier dans mes créations.

Plus récemment, j’ai commencé à m’intéresser à la technique Brusho. Après avoir participé avec nicole Gélinas, ce médium m’a émerveillé, ce fut un ‘coup de foudre’ et je compte bien continuer à explorer cette technique. Une nouvelle série d’œuvres aquarelles devrait naître très bientôt.

J’aime me laisser inspirer par certains grands maîtres tel que John William Waterhouse, qui demeure mon artiste préféré, ou bien de Rubens, Monet, Degas, etc. On reconnait certaines influences de ces grands maîtres dans mes toiles par la richesse de ma palette, les couleurs terres enivrantes et les sujets choisis pour des raisons particulières. Je sais aussi me laisser inspirer par les peintres d’aujourd’hui qui me ramènent au présent et qui m’apprennent d’autres techniques. Je peins ce que j’ai le goût de peindre et je le fais à ma manière.

À chacune de mes toiles, on peut constater une évolution intéressante.  Dans l’avenir, mes toiles développeront encore plus d’expression et de mouvement.  Pour moi peindre équivaut à passer une semaine de repos dans un havre de paix. Cette passion du tout début est devenue un rêve de vie. Ce n’est plus un passe-temps, c’est une nécessité. C’est mon évasion des tracas quotidiens.

En savoir un peu plus

De multiples expositons

J'ai ressortis mes crayons de couleur et me voici partie pour une nouvelle expérience oublié depuis plusieurs année.

J'expérimente l'aquarelle, le crayon mine et celui de couleur, huile à l'eau comme l'huile régulière. Quel plaisir !

              Par différents médiums

 

Il est toujours important de revenir à la source. Quand le moment s'y prête, je sors mes crayons mines, et je me mets à griffoner sur un bout de papier ou sur ma tablette. Souvent, ça me permet de me recentrer.

Retour aux bases

Que ce soit en Galerie d'Art, en solo, en groupe, cette grande expérience m'a permise de me démarquer comme artiste Mascouchoise.