La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Née à Jonquière dans la région du Saguenay-Lac-St-Jean, Marie-Josée et sa famille immédiate, pour des raisons économiques, ont dû déménager dans un appartement à St-Léonard pendant neuf mois puis à Lachenaie (Terrebonne).

 

En passant par des cours de ballet classique et de théâtre avec la troupe ‘Le-trac-teur’ en passant par des cours avec la ‘Mini-AFÉAS’, Marie-Josée s’intéresse à tout et essaie tout. Bricoleuse de nature, c’est à l’âge de 9 ans que Marie-Josée reçu son premier kit de peinture à l’acrylique. Une nouvelle passion allait se développer au fil des années.

 

En choisissant une formation académique axée sur les arts plastiques, elle a développé son art et a démontré son savoir-faire en gagnant plusieurs concours et en remplissant certaines demandes pour la ville de Terrebonne. Après avoir vu ses talents et son potentiel, l’école lui proposer de sauter le secondaire IV en art pour la mettre directement en secondaire V. Et c’est à 14 ans qu’elle obtiendra son premier contrat en art avec une équipe de baseball de Lachenaie pour faire le portrait au fusain de chaque enfant faisant partie de l’équipe. Marie-Josée s’est beaucoup impliquée dans son milieu scolaire et cet élément fait encore partie de sa nature aujourd’hui.

 

Elle étudie ensuite en sciences pures pendant un an au Collège de Rosemont à Montréal puis elle décide donc de s’orienter en techniques de laboratoire médical car le domaine médical est un autre domaine passionnant pour elle. Certains professeurs remarquent son talent pour le dessin et lui suggère de devenir dessinatrice pour les livres médicaux.

 

Suite à ses études, le travail fut difficile à trouver et les revenus furent maigres. Les arts ont dû être développés au minimum faute de liquidité. Le dessin occupa alors toute la place. Elle retourna donc à au CÉGEP Maisonneuve en Pétrochimie et chimies connexes et fit un AEC et un DEC en 14 mois intensifs.

 

Après cette période d’étude soit en 2000, et après un deuxième bébé, l’hôpital du Sacré-Cœur de Montréal l’engagea pour un remplacement pour combler un poste en pneumo-recherche. Puis elle trouva un poste au Centre d’Études Avancées en Médecine du Sommeil comme Technologiste médicale et coordonnatrice de projet et plus récemment Responsable de la Biobanque Canadienne de l’Apnée du Sommeil et autres troubles de sommeil. Elle acquit une excellente expérience pour la peinture à l’huile dans l’atelier ‘Les petits chefs d’œuvres’ sous la direction de Denise Leduc qui lui permit de repartir sur des bases solides et de satisfaire son besoin de peindre. La médecine et la recherche la firent s’intéresser de plus en plus aux hommes et aux animaux.  De là, l’attirance pour le portrait et l’animalier.

 

Puis au printemps 2008, un manque de budget en recherche lui fit prendre une pause involontaire de travail. Marie-Josée profita de cette période pour augmenter sa production de toiles et tenter de participer à des festivals et symposiums de peinture. Pour la première fois depuis longtemps, le dévoilement public de ses œuvres reçoit beaucoup d’éloges des artistes professionnels et par les organisateurs du Festival.

 

Depuis cette époque, Marie-Josée fait la promotion de son art dans le but d'acquérir une réputation solide dans le domaine des arts.